Documentaires du monde : un voyage entre passé et avenir, de l’Afrique à la Chine

Après la collection de thrillers Des Hommes à Cran sortie le 22 avril, les Documentaires du Monde regroupent une sélection de six documentaires européens, à découvrir dès le vendredi 15 mai en vidéo à la demande.

Dans Mama Africa (2011), le réalisateur finlandais Mika Kaurismäki trace le portrait de l’incroyable chanteuse sud-africaine Miriam Makeba (1932-2008), qui a marqué l’histoire du continent africain. Sortie au Danemark, en Norvège et en Italie.

L’Effet Domino (2014), par Elwira Niewiear et Piotr Rosolowski, se penche sur le premier-ministre d‘Abkhazie, un micro-état du Caucase à peine reconnu. Alors qu’il organise une rencontre internationale de dominos pour faire connaître sa région, sa femme d’origine russe est considérée comme une étrangère indésirable. A regarder en Espagne, au Danemark, en Italie, en Grande-Bretagne, en Belgique et en Irlande. 

Dans My Way to Olympia (2013), le réalisateur allemand Niko von Glasgow entreprend un voyage avec des athlètes qui participent aux Jeux Paralympiques de Londres 2012. Lui-même handicapé, il déteste le sport et ne comprend pas comment on peut accepter cette épreuve volontairement. En ligne au Danemark, en Norvège, en Suède, en Italie, en Grande-Bretagne, en Irlande, en Pologne, en Turquie et au Luxembourg.

Ilian Metev suit, dans La dernière Ambulance (2012), le quotidien des seules 13 ambulances de la capitale bulgare, Sofia, qui œuvrent au service de 13 millions d’habitants. Prochainement disponible en Espagne, au Danemark, en Norvège, en Italie, en Belgique et aux Pays-Bas.

Le documentaire Le Port d’Espérance de Magnus Gertten (2011), se porte sur la mobilisation de la ville suédoise de Malmö en 1945 afin de prendre soin des milliers de survivants des camps de concentrations envoyés dans la ville suédoise à la Libération. Sortie en Espagne, au Danemark, en Grande-Bretagne, en Italie, en Belgique et en Turquie.

Enfin, dans Red Forest Hotel, le réalisateur finlandais Mika Koskinen a voulu en savoir plus sur comment la Chine, poumon de l’économie mondiale, investi des millions de yuans dans le recyclage et l’énergie renouvelable en réponse au changement climatique. 

mercredi 13 mai 2015, de Cineuropa

facebook

twitter

youtube