Des Histoires d’Amour Inattendues, perdues et retrouvées

Poursuivons notre voyage depuis les Documentaires du Monde vers des Histoires d’amour inattendues, une collection de quatre histoires de vie et d’amour imprévues, à partir du 15 juillet.

Q (2011) du cinéaste français Laurent Bouhnik, suit le personnage de Cécile, qui transforme les vies, et surtout les vies sexuelles, de son entourage. En toile de fond de ce déchaînement de passions, se trouve la crise économique. Disponible au Danemark, en Espagne et en Norvège.

Une autre vie en crise est au centre d’Isztambul (2011), long-métrage du réalisateur hongrois  Ferenc Török : celle de Katalin, après que son mari l’a quittée pour une étudiante de 28 ans. Sa famille décide de la placer à l’hôpital – jusqu’à ce que l’annonce de son évasion à Istanbul les force à prendre des mesures extrêmes. En ligne en Belgique, au Danemark, en France, en Italie, en Suède, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Irlande, en Pologne, en Norvège, en Slovaquie et en Hongrie.

Plus surréaliste, plus absurde et plus de sexe : Les Rencontres d’Après Minuit (2013) du réalisateur français Yann Gonzalez réunit un jeune couple, leur domestique travesti et plusieurs invités pour une orgie. Un casting de haut niveau (Eric Cantona, Béatrice Dalle, Neils Schneider, etc.) figure dans ce film qui sera projeté au Danemark, en Norvège, en Pologne, en Espagne, en Suède et au Danemark.

Vanishing Waves (2012) de la réalisatrice lithuanienne Kristina Buozyte clôture ces Histoires d’amour inattendues. Dans ce film primé (festival du film d’Austin, Karlovy Vary), la réalisatrice expérimente la dualité humaine du corps et de l’esprit face au désir. Un neuroscientifique fait un voyage étonnant et plein de luxure avec une patiente dans le coma, Aurora, alors que leurs deux cerveaux ont été liés à des fins de recherche. Prochainement visionable au Danemark, en Finlande, en Norvège et en Turquie.

dimanche 12 juillet 2015, de Cineuropa

facebook

twitter

youtube