Red Forest Hotel : Enfermé pour une enquête sur le greenwashing en Chine

La Chine, poids lourd économique - et pollueur aussi gigantesque - a entrepris de lutter contre le changement climatique à l’aide de méthodes très efficaces : un nouveau programme climatique a été lancé et un projet massif de plantation d'arbres est en cours. Mais ce qui semble être une initiative pouvant servir d’exemple se révèle finalement être truffée d'intérêts économiques.

Le réalisateur finlandais Mika Koskinen est un cameraman basé à Pékin, d'où il cherche à enquêter sur la campagne de plantation d'arbres de la Chine menée à l'aide de la société forestière finlandaise Stora Enso. Avec sa caméra, il suit les événements impliquant les écoles, les entreprises et les citoyens chinois qui répondent à l’appel et plantent des arbres. Jusque-là, le réalisateur ne rencontre pas de problème dans son projet : un documentaire sur la plantation d’arbres à grande échelle en Chine.

C’est lorsqu’il se rend dans la province de Guangxi, dans le sud de la Chine pour rencontrer l'avocat Yang Zaixin que les difficultés commencent. Cet autre géant, Stora Enso, a commencé à planter des arbres à une échelle encore plus grande dans la région, et les rapports des violence utilisées pour gagner du terrain auprès des agriculteurs locaux ont conduit Koskinen à contacter l'avocat.

Leur rencontre ouvre le documentaire et centre le film sur l’impossibilité de Koskinen d’interviewer les partenaires, qui disparaissent alors qu’il semble être enfermé dans un hôtel : le Red Forest Hotel. Le réalisateur continue à filmer et laisse tourner secrètement sa caméra, tel un dispositif de vidéosurveillance. Feignant de ne pas comprendre, il filme les conversations des fonctionnaires qui l'entourent, désireux de le garder à l’hôtel. L'atmosphère est tendue : ils essaient de le tenir occupé avec des dîners pendant qu'il attend les autorisations officielles pour filmer des entretiens avec les agriculteurs locaux et l'empêchent également de mener d'autres enquêtes. Un an plus tard, Koskinen réussit finalement, dans une deuxième tentative, à parler aux agriculteurs locaux et se rend compte que l'objectif de Stora Enso et les problèmes causés par cette campagne font de plus en plus surface.

Red Forest Hotel a été présenté en avant-première en 2011 dans le cadre de la compétition Green Screen Docs de l’IDFA et est désormais disponible en vidéo à la demande dans la collection Documentaires du Monde. Le film est disponible depuis le 15 mai en Espagne, Italie, France, Allemagne, Irlande, Pays-Bas, Turquie et Luxembourg.

mardi 30 juin 2015, de Cineuropa

facebook

twitter

youtube