Huit films d’horreur européens pour frissonner

Rat King de Petri Kotwica, 2012

Dans Rat King, en VàD à partir du 4 avril (collection Men on the Edge/Des Hommes à Cran), Petri Kotwica livre un thriller mixant habilement virtuel et réalité. Le film suit Juri, un garçon accro aux jeux en ligne. Lorsqu’il rencontre Niki, un ami d'internet, il découvre un étrange tatouage sur le bras de ce dernier et en l'encodant dans une barre de recherche, il tombe sur un jeu redoutable... par lequel il est instantanément attiré. 

Berberian Sound Studio de Peter Strickland, 2012

Berberian Sound est un des studios de post-production les plus glauques d'Italie, d’où ne sortent que les bandes sons des films d'horreur les plus sordides. Un ingénieur du son britannique, Gilderoy, est embauché par un maestro du cinéma d’horreur, mais se retrouve dans un univers hostile. Gilderoy se perd dans l'étrange spirale d'un chaos sonore et personnel. Le deuxième long métrage du réalisateur britannique sortira en VàD le 4 avril (collection Films Premium).

Morse de Tomas Alfredson, 2008

Tiré du best-seller de John Ajvide Lindqvist, Morse raconte une histoire d'amour romantique et crépusculaire entre un garçon fasciné par les histoires macabres et une gentille vampire assoiffée de sang. Métaphore sociale, conte mystique et pur divertissement du cinéma d'horreur sont au programme de ce film ayant remporté un beau succès en salles.

Traque à mort de Mattias Olsson et Henrik JP Åkesson, 2011

Autre film de genre à l’honneur de Men on the Edge/Des Hommes à Cran dès le 4 avril, Traque à mort met en scène une femme (Sofia Ledarp) décidant de tout quitter pour aller habiter au nord de la Suède. Son voyage vire au cauchemar lorsqu'elle se fait kidnapper : un homme l'enferme dans un sous-sol au beau milieu des bois. Elle ne pourra compter que sur elle-même pour se sortir de cette situation...

Goodnight Mommy de Severin Fiala et Veronika Franz, 2015

En plein été, dans une maison de campagne, des jeunes jumeaux attendent le retour de leur mère. Lorsqu’elle revient, le visage bandé suite à une opération, les enfants mettent en doute son identité… Goodnight Mommy a d'abord pétrifié le public de la Mostra de Venise avant de prendre aux tripes les festivaliers du monde.

La horde de Yannick Dahan et Benjamin Rocher, 2009

La horde, découvert en avant-première au festival de Venise 2009, met des gangsters et leurs ennemis de la police aux prises avec un groupe de zombies, créatures assoiffées de sang, dans une sinistre banlieue parisienne.

Citadelle de Ciaran Foy, 2013

Tommy, un père de famille agoraphobe suite à l'agression de sa femme, s'associe avec un prêtre afin de sauver sa fille des griffes d'une bande d’adolescents violents du quartier. Pour se libérer de ses peurs, Tommy va devoir affronter ses démons et revenir dans le lieu qui l'effraie le plus au monde. Le réalisateur reprend avec soin les codes du film d’horreur dans ce premier long métrage, déjà disponible en vidéo à la demande ici.

REC de Jaume Balagueró et Paco Plaza, 2007-2014

Ces films déjà classiques du cinéma d’horreur espagnol prennent place au sein d’un immeuble, étrangement infecté… Ames sensibles s’abstenir ! 

vendredi 1 avril 2016, de Cineuropa

facebook

twitter

youtube