L’Islande en sept longs métrages

L’Islande, située à la limite du cercle polaire, est une incroyable terre de découverte pour touristes, explorateurs… mais aussi cinéphiles. A l’occasion de la sortie en vidéo à la demande de Le sang des braves et Life in a Fishbowl dans plusieurs pays européens, Walk this Way revient sur sept longs métrages islandais à ne pas louper.

Le sang des braves d’Olaf de Fleur Johannesson, 2015

Déterminé à faire tomber l'un des plus importants réseaux du crime d’Islande, Hannes (Darri Ingolfsson, vu dans Dexter et Last Resort), chef du département des Affaires intérieures de la police de Reykjavik, ouvre une enquête sur l’un de ses lieutenants qu’un ex-baron du crime a dénoncé comme particulièrement corrompu. Hannes s’engage sur une voie des plus dangereuses… Cette co-production islando-française est disponible dans la collection de VàD Men on the Edge/Des Hommes à Cran depuis le 4 avril. Plus d’informations ici.

Béliers de Grímur Hákonarson, 2015

Découvert dans la section Un Certain Regard du festival de Cannes 2015 et grand vainqueur des prix islandais du cinéma 2016, Béliers raconte de l’histoire de deux frères fâchés depuis 40 ans qui vont devoir, dans une vallée isolée d’Islande, s’unir pour sauver ce qu’ils ont de plus précieux : leurs béliers.

101 Reykjavík de Baltasar Kormákur, 2000

C’est grâce à 101 Reykjavík, portant à l’écran l’histoire de Hlynur, trentenaire au chômage vivant toujours chez sa mère et faisant la rencontre de l’amie de cette dernière, Lola (Victoria Abril), que Baltasar Kormákur obtient une renommée publique et critique. Le célèbre cinéaste islandais a dernièrement réalisé 2 Guns, mettant en scène Denzel Washington et Mark Wahlberg, ainsi que le film d’aventure Everest, avec Jake Gyllenhaal.

Life in a Fishbowl de Baldvin Z, 2014

Inclus dans la collection Award Winning Dramas/Drames Primés, Life in a Fishbowl pourra être découvert au VàD dès le 28 novembre 2016. Ce film choral met en scène trois histoires entrelacées prenant place dans la capitale islandaise, en 2006.

Plus d’informations ici.

Volcano de Rúnar Rúnarsson, 2011

Un premier long métrage pour Rúnar Rúnarsson, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs du festival de Cannes 2011. Volcano raconte le passage à l’âge adulte d’un homme de 67 ans, lors de son départ à la retraite. Le nouveau film du réalisateur, Sparrows, a été présenté en compétition officielle du festival de San Sebastián 2015.

L’histoire du Géant Timide de Dagur Kári, 2015

Le long-métrage, découvert à la Berlinale 2015, présente l’histoire de Fusi, 43 ans, vivant toujours chez sa mère. Alors que son quotidien est rythmé par une routine des plus monotones, l'irruption dans sa vie de la pétillante Alma et de la jeune Hera va bouleverser ses habitudes de vieux garçon...

Either Way de Hafsteinn Gunnar Sigurðsson, 2011

Hafsteinn Gunnar Sigurðsson présente le quotidien, dans les années 1980, de deux employés de l’administration des routes islandaises, passant leur été à peindre des lignes sur de sinueuses routes qui s’étendent à l’horizon. Un remake américain, Prince of Texas de David Gordon Green, a été produit en 2013.

vendredi 1 avril 2016, de Cineuropa

facebook

twitter

youtube