Cinq films incontournables sur les crimes de guerre

ermer les yeux n’efface pas les crimes. Ecouter et éprouver les histoires des nombreuses victimes et de leurs ancêtres est donc nécessaire. Voici une liste de films dont la façon de faire le portrait des crimes de guerre en fait des œuvres essentielles à voir.

Le Temps des aveux de Régis Wargnier (2014, France, Belgique, Cambodge)

wtw-le-temps-des-aveux

Disponible à partir du 17 octobre dans la collection This is War/C’est la Guerre

Réalisé par le réalisateur Régis Wargnier récompensé aux Oscars(Indochine), Le Temps des aveux est inspiré d’une histoire vraie qui explore le génocide perpétré par les Khmers Rouges au Cambodge. Le film dresse, à travers les yeux d’un ethnologue français (interprété par Raphaël Personnaz) qui retrouve un ancien officier Khmer Rouge après son arrestation pour crimes contre l’humanité, une grande investigation de cette période sombre de l’histoire cambodgienne.

Le Fils de Saul de László Nemes (2015, Hongrie)

wtw-le-fils-de-saul

Le Fils de Saul retrace deux jours dans la vie d’un prisonnier hongrois qui travaille comme membre du Sonderkommando dans l’un des fours crématoires d’Auschwitz. Ayant aperçu le corps d’un garçon qu’il prend pour son fils, il est déterminé à mener à bien l’impossible : sauver le corps et trouver un rabbin pour l’enterrer. Vainqueur de l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère en 2016, Le Fils de Saul est un film unique en son genre pour de nombreuses raisons : depuis l’intrigue qui adopte un point de vue inédit sur le sujet de l’Holocauste que l’on pensait pourtant épuisé, jusqu’à sa fascinante photographie qui repose presque entièrement sur des gros plans.

Mon ami allemand de Jeanine Meerapfel (2012, Allemagne, Argentine)

wtw-my-german-friend-2

Disponible à partir du 17 octobre dans la collection This is War/C’est la Guerre

Mon ami allemand suit Sulamit, fille de juifs allemands réfugiés en Argentine, qui a lié une profonde amitié avec Friedrich, le fils de réfugiés allemands nazis. Tous deux sont témoins des temps troubles en Argentine et s’impliquent dans les luttes politiques de 1968 à leur retour en Allemagne. Friedrich, qui n’a jamais accepté le passé nazi de son père, décide de repartir en Argentine pour combattre le gouvernement militaire. Ce film reflète la scène politique internationale des années 1960, la liant à une belle histoire d’amour entre deux personnes qui n’ont pas peur de se battre pour leurs valeurs.

Hotel Rwanda de Terry George (2004, Royaume-Uni, Afrique du Sud, Italie)

wtw-hotel-rwanda

Inspiré d’une histoire vraie, Hotel Rwandaa été nominé entre autres pour trois Oscars et a remporté plusieurs prix qui en font l’un des films les plus acclamés par la critique portant sur le thème de l’injustice et de la souffrance humaine. Le film suit l’histoire de Paul Rusesabagina, gérant de l’hôtel le plus luxueux de Kigali, la capitale du Rwanda, qui a accueilli plus de 1 000 réfugiés Tutsi dans leur lutte pour fuir les militaires Hutus.

 As If I Am Not There de Juanita Wilson (2010, Irlande)

wtw-as-if-i-am-not-there

As If I Am Not There,  basé sur le roman de Slavenka Drakulić (1999) traite des viols de guerre pendant la guerre de Bosnie au début des années 1990. L’histoire se centre sur Samira (Natasa Petrovic), une professeure des écoles qui devient victime de violences sexuelles répétées pendant l’épuration ethnique faisant rage dans tout le pays. Ce drame émouvant, qui comporte quelques scènes très dures à regarder, est un puissant témoignage de la souffrance des femmes et du combat pour la justice. Le film a été récompensé par de nombreux prix en festivals, dont Palm Springs, Istanbul, Phoenix et Seattle, et a reçu les principaux prix (Meilleure réalisation, Meilleur film) aux Irish Film and Television Awards.

vendredi 14 octobre 2016, de Cineuropa

facebook

twitter

youtube