Vanishing Waves : une Ève virtuelle

Dans les pays où la production cinématographique est modeste, les films de genre sont plutôt rares et peuvent se trouver accueillis avec un dédain amusé. Et pourtant, sans s'aventurer en aucun cas sur le terrain des blockbusters hollywoodiens, le film lithuanien Vanishing Waves (titre original : Aurora) de Kristina Buožytė, en plus de relater une histoire d'amour et de passion, se présente comme un conte de science-fiction qui s'avère très intelligent. Le film a fait son avant-première la dans le cadre de la compétition "East of the West" du festival du film de Karlovy Vary 2012 où il a remporté une mention spéciale.

Lukas (Marius Jampolskis), scientifique, participe à une expérience qui lui permet d'entrer dans l'esprit d'un patient comateux inconnu. Au début, il ne distingue qu'une explosion de sons et d'images, mais il aperçoit après un certain temps une femme inconnue (Jurga Jutaite). À chaque nouvelle connexion avec le patient, il en apprend davantage sur cette femme, et finit par tomber éperdument amoureux de cette personne (ou cette idée) qui n'est peut-être qu'un produit de l'imagination du patient. Sa passion virtuelle va vite affecter sa vie réelle : tandis que sa vie va à vau-l'eau, il va devoir découvrir l'identité du patient plongé dans le coma et s'assurer de la réalité ou pas de la femme dont il est désormais épris.

Vanishing Waves s'inspire du cinéma de science-fiction du passé est-européen, avec ses couloirs blancs et froids et ses paysages mentaux impressionnistes. L'effet de cette esthétique est ici d'autant plus frappant qu'elle souligne le contraste entre le monde réel et les étranges nouvelles contrées que Lukas explore. Les acteurs donnent par leurs performances puissantes et subtiles à la fois une dimension humaine à l'ensemble du film, et son atmosphère unique.

Vanishing Waves, qui s’est progressivement construit une réputation impressionnante, enchaînant les récompenses (Méliès d’Or du meilleur film fantastique européen de l’année 2012, Prix du jury au Festival international du film fantastique de Neuchâtel, Prix du jury au Festival international de Palic…) et ne séduira pas que le public du cinéma de genre, sera en ligne dès le 15 juillet en vidéo à la demande au Danemark, en Finlande, en Norvège et en Turquie. Ce film fait partie de la collection Histoires d’Amour Inattendues de Walk this Way.


vendredi 24 juillet 2015, de Cineuropa

facebook

twitter

youtube