Pop Redemption : death metal et crise de la trentaine

Immigration portugaise, hypocondrie, vie dans la cité, joies de l’enfance... Les neuf films de la collection Walk this Way Comédies à la Carte brassent leur lot de thèmes aussi divers que leurs situations comiques. Entre film de potes, road-movie, comédie champêtre et film musical faisant le grand écart entre le métal trash et la pop fruitée avec un gros clin d’œil aux Beatles, Pop Redemption, le premier long-métrage de Martin Le Gall, n’échappe pas à cette règle.

Écrit par Mark Eacersall, Alexandre Astier et Martin Le Gall, le scénario est centré sur quatre amis d’enfance : Alex, JP, Pascal et Erik, les Dead MaKabés qui, chaque été, font quelques concerts dans des festivals du fin fond de l'Europe. Cette année, le Hellfest (l’un des plus importants festivals de métal en Europe et le premier en France) fait appel à eux en dernière minute suite à un désistement. Leur rêve de toujours risque cependant de se transformer en cauchemar : trois des quatre copains, en pleine crise de la trentaine, préfèrent se consacrer à femme et enfants qu’à ce groupe en pleine déliquescence. Surtout, suite à la mort accidentelle d’un gérant d’un night club, les quatre amis vont devoir faire profil bas… et se faire passer pour des membres de pop psychédélique, leur genre musical exécré, dans une improbable fête de la fraise du Sud-Ouest de la France… Une rédemption par la pop en perspective ?

Au casting, le réalisateur a réuni l’original chanteur Julien Doré, grand gagnant du télécrochet La Nouvelle Star en 2007 (voir ici son interprétation phare), Grégory Gadebois (César 2012 du meilleur espoir pour Angèle et Tony), Jonathan Cohen, l’humoriste Yacine Belhousse (séries TV Bref, Les Invincibles), Audrey Fleurot (Intouchables), Alexandre Astier (auteur-acteur-réalisateur de l’incontournable série TV française Kaamelott) et Delia Espinat-Dief.

La musique, essentielle dans Pop Redemption, est signée par Franck Lebon et par le duo Steeve Petit - Karim Attoumane de l’un des groupes piliers de la scène métal en France Zuul FX, qui ont aidé les acteurs à se mettre dans la peau des “métalleux“ endiablés. Une partie du tournage a d’ailleurs eu lieu en direct du Hellfest, devant 17.000 personnes, juste après une prestation des Guns N’Roses.

Après une sortie à l’été 2013 sur les écrans français et des projections au Festival international du film d’Aubagne 2013 et au Festival international du film de comédie de l’Alpe d’Huez 2013, Pop Redemption rockera à partir du 1er septembre dans pas moins de 12 pays : au Danemark, en Suède, en Grande-Bretagne, en Italie, en Norvège, en Irlande, en Pologne, en Turquie, en République tchèque, en Slovaquie, en Finlande et en Hongrie.

mardi 22 septembre 2015, de Cineuropa

facebook

twitter

youtube